• Matéo Maximoff et Elisabeth Blanchet, un jumelage réussi

    C’est un jumelage fort réussi qui réunit les photographies de l’écrivain et cinéaste tsigane Matéo Maximoff et de la journaliste Elisabeth Blanchet au cinéma Les Variétés de Marseille jusqu’au 2 avril. Pour célébrer le centenaire de celui qui, selon le Dictionnaire des étrangers qui ont fait la France, serait « le plus grand écrivain tsigane de langue française », le Festival Latcho Divano propose une expo qui montre – extraordinairement – l’ordinaire des Roms et des Travellers anglais entre passé et présent.

    Au 37, Rue Vincent Scotto, on met en lumière le peuple tsigane « comme il est, et non comme on l’imaginait », en mêlant les clichés de Matéo Maximoff (proposés par la médiathèque Matéo Maximoff/Fnasat-gens du voyage, Paris) avec l’oeuvre photographique d’Elisabeth Blanchet, engagée pour la cause des Roms et des gens du Voyage outre-Manche, en Angleterre et Irlande. Mais dans le cadre de cette 10e édition de Latcho Divano, l’espace dedié à la photographie d’auteur ne s’arrête pas au cinéma Les Variétés : l’expo « English & Irish Travellers », d’Elisabeth Blanchet, sera proposé aussi à la Galérie du 3013 du 23 mars au 5 avril (vernissage le 23 avril à 19h – 58 rue de la République).

    De la photo au septième art, le prochain rendez-vous à noter avec l’histoire et la mémoire de la culture tsigane sera mardi 28 mars, retour au cinéma Les Variétés, en compagnie de Nouka Maximoff, fille et héritière artistique de Matéo, qui proposera une visite commentée de l’exposition (à 18h) puis échangera avec le public à l’issue de la projection de trois documentaires (à partir de 20h). Une soirée qui raconte Maximoff, pour le connaître en profondeur. Sur grand écran, le triptyque : « Les oubliés de l’histoire » de Jacques Malaterre, « Le passeur de mémoire » de Léna Rouxel et « Mémoire du voyage » de Cheikh Djemaï.

    Expos : entrée libre

    Soirée documentaire (28 mars) : TARIFS : 8 € normal / 6 € réduit

     

Comments are closed.