Comment construire un garage en parpaing à toit plat ?

Construire un garage en parpaing à toit plat

Votre nouveau projet est de construire un garage en parpaing à toit plat ? On le voit un peu partout ! Ce type d’extension, très tendance, conquiert plusieurs maisons urbaines et traditionnelles. Son design cubique et sa forme architecturale lui permettent de remplir plusieurs fonctionnalités. Envie d’en savoir plus sur la construction d’un garage en parpaing à toit plat ? Plus d’inquiétudes, découvrez ici toutes les informations nécessaires pour construire un garage en parpaing à toit plat.

Pourquoi choisir un toit plat pour son garage en parpaing ?

Choisir un toit plat pour son garage en parpaing : les avantages

Pour le choix du modèle du toit de votre garage en parpaing, un large éventail de choix s’offre à vous. Mais, parmi tous ces choix, le toit plat demeure un incontournable.

En effet, le garage en parpaing à toit plat est un investissement qui donnera plus de valeur à votre bien immobilier au fil du temps. 

De plus, sa configuration architecturale cubique donne un cachet original et authentique à votre aménagement extérieur. En toute franchise, la construction d’un garage en parpaing à toit plat redonne un coup de modernité aux maisons anciennes tout en mettant en valeur leurs façades. 

Par ailleurs, la construction du garage en parpaing à toit plat permet d’optimiser la gestion de l’espace extérieur. En effet, le toit plat du garage peut être converti en terrasse par une zone d’accès. À l’échéance, vous pouvez opter pour une toiture végétalisée en faisant pousser des plantes décoratives. Ceci pour plus d’authenticité. Le garage en parpaing à toit plat offre également la possibilité d’une surélévation en construisant un étage.

Comment réaliser le toit plat d’un garage en parpaing ?

Réaliser un garage en parpaing à toit plat : les bonnes astuces

La réalisation du toit plat pour votre garage parpaing dépend du choix du matériau : bac acier, plancher poutrelles hourdis et plancher bois. Les étapes de réalisation du toit varient d’un matériau à un autre. Quel que soit le matériau, assurez-vous d’offrir à votre bâtiment une parfaite étanchéité. Par exemple, vous pouvez opter pour une étanchéité en goudron ou en zinc. 

Pour plus d’efficacité, pensez à des acrotères maçonnés ou en bois couvrant toute la surface du toit plat. Cela permet une bonne évacuation de l’eau. Il est également impératif de définir au préalable l’accessibilité ou non au toit.

Pour le toit plat accessible, il faut le prévoir dans le plan de construction en mettant en place une zone d’accès. De même, afin de limiter au maximum les risques de chute, vous pouvez envisager la mise en place des rambardes. 

Néanmoins, si vous ne comptez pas exploiter la surface en dessus du toit, vous n’avez pas besoin de prendre des dispositions particulières.

Construction d’un garage en parpaing à toit plat : coût moyen au m2

Le tarif moyen de construction d’un garage en parpaing à toit plat varie de 400 à 600 €/m². Le prix dépendra également de plusieurs autres critères dont : les finitions, la porte de garage, les fenêtres, le matériau du toit…

Quelles sont les démarches administratives à suivre pour construire un garage en parpaing à toit plat ?

Vous devez remplir quelques formalités administratives avant de mettre en place votre garage. Pour le faire, vérifiez auprès de votre mairie si votre zone est couverte par le Plan Local d’Urbanisme. Dans le cas où votre zone serait couverte, une demande de déclaration au préalable des travaux suffit pour une surface inférieure à 40 m². Pour une surface supérieure, vous devez obtenir un permis de construire. 

Si votre zone n’est pas couverte par le PLU, une déclaration au préalable des travaux suffit pour une surface inférieure à 20 m² et un permis de construire au-delà de cette surface.

laisser un commentaire