• Exposition Ceija Stojka: vernissage le 10 mars

    Rom déportée à l’âge de 10 ans avec toute sa famille, Ceija Stojka (1933-2013) survit à trois camps de concentration : Auschwitz, Bergen-Belsen et Ravensbruck. Autodidacte, elle commence à peindre et à écrire à l’âge de 50 ans pour témoigner et combattre l’oubli. Qualifiée d’art populaire ou art brut, son œuvre prolifique et expressive, présentée pour la première fois en France, s’équilibre entre les « dark pictures » de cette période funeste et ses « light pictures » évoquant le paradis perdu de son enfance nomade.

Comments are closed.